Search

Pourquoi j'ai préféré l'ayurvéda à la naturopathie?

Quand j'ai décidé de me lancer dans l'aventure et de me former dans les thérapies alternatives (j'emploie ce mot, bien que maintenant je préfère "complémentaire"), mon premier projet était de me former en école de naturopathie. J'avais même trouvé une super école à moins d'1h de chez moi, en 2 ans, qui avait l'air top de top! et j'avais prévu ensuite, de faire une formation en ayurvéda pour être "naturopathe spécialisée en ayurvéda".


Puis j'ai réalisé que ça faisait vraiment beaucoup de formations, que ça me demanderait des années de travail et un investissement financier assez dingue, alors que dans le fond, c'était surtout l'ayurvéda qui m'intéressait. Alors pourquoi apprendre des choses que je n'utiliserai pas du tout pour ensuite faire la formation qui me tenait vraiment à cœur?


J'ai pris de temps de poser les choses et d'être honnête avec moi-même. Pourquoi voulais-je faire cette formation de naturo? Et ce qui est ressorti, c'est que les cursus de naturopathe, bien que non reconnus comme diplôme d'État à ce jour, sont tout de même beaucoup plus carrés (sur le papier en tout cas) que les cursus en ayurvéda, et plus complets. Notamment en ce qui concerne la physiologie et l'anatomie. Et que c'est tout de même un diplôme presque reconnu! Pour l'ayurvéda, comment dire... j'ai peu d'espoir de voir un jour un diplôme d'État avec ce mot.


Alors j'ai bravé mes peurs, et j'ai décidé de me tourner directement vers l'ayurvéda.


Ouf, merci, quel bon choix!


Ce que j'aime dans l'ayurvéda, c'est vraiment cette idée que chacun est différent, et que ce qui peut fonctionner sur une personne ne fonctionnera pas forcément sur une autre, parce que des déséquilibres n'auront pas la même origine sur Jean que sur Jasmine.


Je sais que certains naturopathes utilisent les "tempéraments" issus de la théorie des humeurs d'Hipprocrate. On peut d'ailleurs associer ces tempéraments à des constitutions ayurvédiques :

  • Le bilieux (feu, chaud et sec) est enclin à la colère -> constitution pitta-vata

  • L'atrabiliaire (terre, froid et sec) est enclin à la tristesse et au chagrin -> constitution kapha-vata

  • Le flegmatique (eau, froid et humide) est calme et imperturbable, voire apathique -> constitution kapha

  • Le sanguin (air, chaud et humide) d'humeur gaie mais avec un tempérament sanguin -> constitution pitta

Mais je les trouve beaucoup moins détaillées et expliquées de manière logique que les doshas et sous-doshas ayurvédiques.

Les quelques fois où j'ai consulté en naturopathie, on m'a conseillé d'arrêter le gluten et les produits laitiers, on m'a dit de prendre telles et telles tisanes, et selon les personnes, quelques compléments alimentaires (onéreux et en indiquant le nom du prescripteur soit dit en passant). Bon, je ne vais pas cracher dans la soupe, j'ai consulté une super naturo quand je n'avais pas de thérapeute ayurvédique sous la main et que je ne voulais pas des anxiolytiques de mon médecin traitant. Elle m'a beaucoup aidée. Mais voilà, l'ayurvéda m'a permis d'aller plus loin.

Quand je me suis tournée vers l'ayurvéda, par moi-même et avec des thérapeutes, on m'a dit de remplacer les flocons d'avoine par d'autres flocons, moins chauffants. On m'a dit de ne pas forcément arrêter le gluten mais plutôt tout ce qui était fermenté (adieu mon cher pain de petit épeautre et ma levure de bière) parce que ça fermentait déjà trop en moi. On m'a dit que les crudités ce n'était pas bon pour moi (what??? mais j'en mange tout le temps!! Eh ben oui justement ma chère...). J'ai aussi appris à réhydrater les oléagineux et les fruits secs, parce que ça augmentait vata, déjà super déséquilibré chez moi à l'époque. J'ai appris qu'il y a des tisanes chauffantes (pour les frileux comme moi), et des tisanes plus refroidissantes (si tu fais partie des gens qui ont tout le temps chaud, bonne nouvelle, tu peux kiffer chaque jour une tisane de menthe, que je suis obligée pour ma part de réserver aux jours de canicules #jhabiteenbretagne...)

Ainsi, en ayurvéda, les aliments sont classés selon s'ils sont chauffants ou refroidissants, (beaucoup ou pas beaucoup), s'ils sont secs ou humides, lourds ou légers, onctueux ou rugueux... Et il en va de même pour chaque plante de la pharmacopée (Un gros travail a été fait pour classer les plantes européennes par Atreya Smith). Malgré que cette science soit millénaire et encore beaucoup basée sur la confiance que nous portons sur des écrits très anciens, basés eux-même sur des générations d'observations, j'y trouve une logique extraordinaire et j'adore!


Ce que j'aime avec l'ayurvéda, c'est qu'en apprenant les bases, on peut acquérir une certaine autonomie pour se rééquilibrer : savoir comment apaiser un système digestif déséquilibré par un choc émotionnel ou un week-end à manger n'importe quoi; comment calmer un mental hyper agité ; comment refroidir son organisme quand on a beaucoup de chaud en soi et qu'il fait 27°C (Oui, en Bretagne, des gens souffrent à 27°C, moi je commence à kiffer...); comment s'auto-observer et savoir si son système digestif est en forme ou pas...

C'est l'objectif des coachings santé holistiques que je propose : en 3 mois, répondre à vos problématiques santé et améliorer votre situation, mais aussi vous apporter les clés et des exercices pour devenir autonome par la suite.


Pour découvrir les services que je propose, c'est ici.

Pour prendre rdv pour un appel découverte (30 min d'échanges gratuits), c'est ici.

À bientôt,

Laurène




19 views0 comments

Recent Posts

See All